Foodprinting

Une pizza sauce NASA


Après le gîte, les couverts. Dans le cadre de ses ambitions spatiales, l’agence spatiale américaine finance un projet visant à créer un synthétiseur de nourriture via la technologie de l’impression 3D selon le site Quartz. Si le concept se destine avant tout aux astronautes pour varier leur alimentation dans l’espace, certains entrevoient déjà une révolution culinaire grâce aux imprimantes 3D.

La pizza de l’espace

Anjan Contractor, ingénieur et patron de l’entreprise américaine Systems & Materials Research Corporation, travaille à la conception d’une imprimante 3D capable de fabriquer de la nourriture. La NASA a annoncé avoir investi 125.000$ dans ce projet via un programme de soutien des PME en matière d’innovation et de recherche. Ce projet de synthétiseur de nourriture a pour but de révolutionner l’alimentation des astronautes se nourrissant de produit lyophilisés pendant leurs missions spatiales.

L’impression d’une pizza est la première étape du projet. Le principe de l’impression 3D est appliqué au plat de la pizza, les cartouches sont chargées de substances nutritives et la pizza est imprimée couche après couche : d’abord la pâte, cuite pendant l’impression, puis la sauce tomate à base de poudre de tomate, d’eau et d’huile, et enfin et une couche de protéines.

La cuisine moléculaire revue par l’impression 3D

Si le résultat visuel et gustatif ne ressemble pas à un pizza italienne cuite dans un four à pierre, le dispositif répond aux amibitions spatiales de la NASA. Les voyages spatiaux sur de longues distances nécessitent une nourriture d’une durée de conservation tout aussi longue. Selon l’entreprise Contractor, le contenu des cartouches pourrait avoir une durée de conservation de trente ans. Les cartouches contiendront ainsi des glucides et des protéines pour nourrir les astronautes pendant leur mission sur Mars par exemple.

La gastronomie culinaire revue par l'impression 3D

Schéma de l’imprimante 3D SMRC

Encore au stade du prototype sur une base d’limprimante 3D RepRAP Mendel et d’un logiciel open-source, la commercialisation de ce type de technologie pour le grand public est possible. Les recettes de cuisine deviendront des plans d’impression 3D et participer au combat de la faim dans le monde.

Loin d’exctiver les papilles, l’impression 3D de nourriture nous paraîtra cependant moins fade dans quelques années lorsque notre mode de consommation ne sera plus suffisant pour nourrir 12 milliards d’être humains.


Un commentaire sur Une pizza sauce NASA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>