Mode et textile

Une robe imprimée en 3D expose votre peau selon vos data


Quand on envoie un mail, like une page sur Facebook, utilise sa carte bancaire, passe devant des caméras… On créé des données numériques. Dans un monde axé sur le Big Data, les gouvernements et sociétés privés recueillent et utilisent vos données personnelles. Google sait où vous vous trouver, Facebook sait ce que vous aimez et Aiden Pearce connait vos secrets !

naked-dress-3d-printed-data-3

Pour montrer à quel point le Big Data nous met à nue, une robe imprimée en 3D expose la peau d’une personne en temps réel d’après les données que produit l’utilisateur. Ce projet, appelé x.pose, est un projet de technologie portable créée par Pedro Oliveira et Xuedi Chen pour leur thèse au NYU ITP. Ils la décrivent comme une « sculpture guidée par les données portable« .

« Dans le domaine physique, nous pouvons délibérément contrôler les parties de notre corps exposés au monde en le couvrant de vêtements. Dans le monde numérique, nous avons beaucoup moins de contrôle sur les aspects personnels que nous partageons avec les services qui nous relient. Dans le numérique domaine nous sommes nus et vulnérable. » explique les designers.

Pour produire la robe, les designers ont tout d’abord construit une application mobile et le serveur servant à recueillir les données sur votre smartphone, en utilisant Node.js et PhoneGap. L’ensemble de données enregistrées est ensuite introduit dans le traitement pour produire le motif et exporté vers Rhino pour faire le maillage 3D. Les concepteurs ont fait beaucoup d’expérimentation afin de trouver le bon matérieau qui serait à la fois flexible et durable.

naked-dress-3d-printed-data-4

naked-dress-3d-printed-data-2

Ensuite, l’application et le serveur utilisent des données en temps réel pour contrôler le tissu à mailles et modifier le niveau de transparence en fonction du niveau des données. Plus il y a d’informations « générée passivement » par les messages Facebook ou tweets, plus le maillage s’affine et la peau du porteur est exposée.

Ces écrans sont divisés en parcelles qui représentent les quartiers et le changement de l’opacité en fonction de l’emplacement actuel de l’utilisateur. Si elle est dans le quartier de New York, cette zone sera la plus active, révélant son emplacement actuel et collectant ses données, exposant ainsi sa peau. Comme ses émissions de données sont collectées, la robe devient plus transparente et l’expose.

La robe est imprimée en 3D en utilisant des matériaux souples.

naked-dress-3d-printed-data-5

naked-dress-3d-printed-data-6

« Il existe actuellement un paradoxe dans notre culture d’Internet. Comme génération, nous sommes obsédés par la publicité et la confidentialité. Bien que nous publions et soumettons les détails sur nos vies en ligne, en même temps, nous demandons des logiciels de protection de la vie privée le plus avancés. Un degré de risque d’exposition sans précédent existe avec notre mode de vie actuel. En participant à cette société hyper-connecté tout en ayant peu ou pas de contrôle de ma production de données numériques, combien de moi-même ai-je révéler sans le savoir ? « 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>