Matériel

Projet ARA : le Phoneblocks par impression 3D


Motorola Mobility a dévoilé travailler depuis un an déjà sur un projet de smartphone modulable baptisé : Project Ara. La filiale mobile de Google va collaborer avec 3D Systems pour concrétiser la révolution Phoneblocks grâce à la technologie d’impression 3D.

Le smartphone en kit

Phoneblocks c’est quoi ? Le designer Dave Hakkens a dévoilé son projet Phonebloks dans une vidéo sur Youtube. Le concept du Phoneblocks est issu d’un constat simple : un téléphone ne dure que quelques années avant de se briser ou devenir obsolète. Bien qu’il s’agit souvent seulement d’une petite partie, nous jetons le smartphone, car il est presque impossible de le réparer.

La réponse de : le Phoneblocks

La réponse de Dave Hakkens : le Phoneblocks

Fatigué de la durée de vie limitée des smartphones d’Apple ou Samsung, Dave Hakkens mise sur un téléphone modulaire, constitué de plusieurs blocs indépendants et interchangeables: le Phoneblocks. Le Phoneblocks est un projet de smartphone modulable, c’est-à-dire qu’il est constitué de blocs indépendantes et interchangeables qui permettent à l’utilisateur de remplacer facilement une pièce par une autre. Comme les briques de LEGO, le concept du Phoneblocks consiste à ajouter des périphériques sous forme de bloc (l’appareil photo, la batterie, la RAM, etc.) sur une base unique.

Le Phoneblocks est un smartphone en kit qui facilite l’entretien et la réparation d’un téléphone endommagé, mais également sa personnalisation selon les besoins de l’utilisateur. Si vous ne voyez pas l’utilité d’un appareil photo sur votre smartphone par exemple, vous pouvez facilement enlever le bloc contenant l’appareil photo et le remplacer par une batterie plus performante.

Au lieu de demander de l’argent surfant sur la mode des plateformes de financement participatifs comme Kickstarter, KissKissBanBANk ou Ulule, le concepteur a souhaité faire parler parler de son concept et trouver des partenaires au travers d’une campagne sur Thudnerclap.

Ce n’est qu’un beau concept écologique et pratique mort dans l’oeuf me direz-vous, aucun constructeur de smartphone digne de ce nom n’accepterait ce projet. Je le pensais aussi, parce qu’il y aura toujours des iPhone 4, iPhone 5, iPHone 6 etc. Mais aujourd’hui, ce projet devient réalité.

Projet ARA : le Phoneblocks made in Motorola Mobility

Motorola a dévoilé travailler depuis un an déjà sur un projet similaire au Phoneblocks baptisé Project Ara ! « Nous avons travaillé plus d’un an sur le projet Ara plus d’un an. Récemment, nous avons rencontré Dave Hakkens, le créateur de Phonebloks. Il s’avère que nous partageons une vision commune: développer une plateforme de téléphone qui est modulaire, ouverte, personnalisable, et faite pour le monde entier. Nous avons fait un travail technique en profondeur. Dave a créé une communauté. La puissance de l’open a besoin des deux. »

Project ARA

Project ARA

Phonebloks confirme sur son site sa contribution à la réalisation de du projet tout en conservant son indépendance : « Récemment racheté par Google, Motorola construit des téléphones depuis plus de 40 ans et est à l’origine du premier téléphone mobile. Leur équipe de l’innovation a travaillé en interne sur un concept de téléphone modulaire : Projet Ara. Nous avons décidé de travailler ensemble pour construire cette plate-forme de téléphone. Phonebloks veut rester une organisation indépendante, c’est pourquoi nous demandons des dons. »

Le but du projet ARA est de créer un smartphone personnalisable sur sa partie matérielle. Mené par le groupe Advanced Technology and Projects de Motorla, Projet Ara développe une plateforme matérielle libre et ouverte pour créer des smartphones hautement modulaires. A la manière d’Android pour le logiciel, l’objectif du design modulable est de pouvoir “baisser les barrière à l’entrée, augmenter le rythme de l’innovation et réduire considérablement les délais de développement”, indique Motorola sur son blog.

Sous la propriété de Google, Motorola a eu une expérience similaire avec le smartphone Moto X, lancé pendant l’été. La société a déclaré que le Moto X est le premier smartphone assemblé aux États-Unis. Motorola a cependant trouvé un partenaire pour l’aider dans la réalisation et la production du projet ARA : 3D Systems.

L’usine du futur selon 3D Systems

Pour réaliser ce projet, Motorola Mobility va collaborer avec une société d’impression 3D en Caroline du Sud : 3D Systems.

Project ARA

Project ARA

L’accord avec 3D Systems appelle à une « plateforme de production par impression 3D en continu et à grande vitesse de production de l’impression 3D et système d’exécution  » pour le projet Ara. Ce système nécessitera à la société à développer des façons de travailler avec de nouveaux matériaux et une technologie de production de masse. Si la phase de développement de l’accord pluriannuel est un succès, 3D Systems sera le partenaire exclusif de Motorola sur le projet Ara pour la fabrication de pièces imprimés en 3D.

Projet Ara « nécessite des progrès techniques dans des domaines tels que la résistance des matériaux et de l’impression avec des encres conductrices pour les antennes » a déclaré Regina Dugan, responsable de la technologie et des projets avancés du groupe de Motorola, le communiqué de presse. « Et ces progrès doivent supporter des vitesses et des volumes au niveau production .  »

Motorola a déjà travaillé avec 3D Systems sur un « make-a-thon « , une tournée nationale de l’ingénierie et de la conception pour présenter du matériel de smartphon et d’impression 3D dans des écoles.

Avi Reichental, le chef exécutif de 3D Systems, a déclaré que la plateforme de fabrication que son entreprise développe pour le projet Ara « aura des conséquences profondes sur l’ensemble du fil numérique qui assemble l’usine du futur. »

Pour le moment, le projet n’en est qu’à ses balbutiements, même si Motorola envisage la sortie d’un MDK (Module Developer’s Kit) en version alpha dans le courant de l’hiver 2013-2014.

Affaire à suivre…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>