Oeuvre d'art imprimé en 3D par Shane Hope Art

L’impression 3D est un art nanofacturé


A New-York, la galerie Winkleman présente actuellement le potentiel de l’impression 3D à travers une série de tableaux composées de milliers de petits éléments conçus en 3D. Shane Hope, l’artiste derrière l’exposition Nano-Nonobjective-Oriented Ontographs and Qubit-Built Quilts, invente l’art “nanofacturé” selon Webdemain.

Après les designers, les ingénieurs, les armuriers et les prothésistes, c’est au tour des artistes d’explorer le potentiel de l’impression 3D. A travers l’exposition Nano-Nonobjective-Oriented Ontographs and Qubit-Built Quilts visible jusqu’au 4 mai à New-York, Shane Hope entend utiliser l’impression 3D au service de l’art afin de changer la vision que nous avons de la matière.

Exposition 3D de Shane Hope à la Galerie Winkleman

Exposition 3D de Shane Hope à la Galerie Winkleman

Grâce à PyMol, un logiciel de modélisation 3D, Shane Hope dessine la structure moléculaire, puis la forme, de milliers de petits éléments. Il utilise ensuite RepRap, une imprimante 3D, capable de créer ces éléments à partir de fichiers numériques et de poudre de résine. L’artiste colle enfin le tout sur des toiles pour achever son oeuvre.

L’art nanofacturé de Shane Hope devient l’étonnante rencontre entre peinture acrylique et sculpture 2.0 grâce à l’impression 3D.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>