kangaeruhitorihito Entreprise

Chérie j’ai rétréci les gosses avec une imprimante 3D


Pas besoin de transformer votre maison en véritable laboratoire comme le savant excentrique de Chérie j’ai rétréci les gosses, une imprimante 3D suffit.

Au Japon, la start-up Fotofig vient de lancer un service d’impression 3D de mini-figurines 3D de vous ou de vos proches à partir de plusieurs photos. Prêt à vous faire tirer le portrait ?

Créée par House of Art, le processus Fotofig est actuellement en version bêta, il accepte des commandes de clients qui souhaitent créer leur propre « mini-moi » ou un modèle de leur enfant. A condition de savoir lire le japonais.

Comment ça marche ?
Vous devez prendre plusieurs photos 2D sous 4 quatre angles (devant, derrière, gauche et droite) et les envoyer à Fotofig se charge de réaliser un composite numérique qui peut ensuite être imprimé en une mini-figure en plâtre. La taille des figurines sont de 15 ou 25cm.

Combien ça coûte ?
Pour traiter les données, il faudra également compter ¥ 29,800 (environ 230€). Il faudra ensuite débourser environ 39,800 yens (environ 300€) pour une figurine de 15cm et 64.800 yens (environ 500€) pour une figurine de 25 cm. Un socle en option est également disponible, tout comme la finition qui est en supplément.

Fotofig-03

Compte tenu de la fascination du Japon avec des services de photo de smartphone et les nouvelles technologies, Fotofig fera-t-il un boom ? D’autres entreprises japonaises offrent des services de figure 3D similaires, comme Omote 3D.

Pour le moment, on va se contenter du mème Sad Keanu en figurine 3D : moins cher et tellement plus « drôle ».

Fotofig-01


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>